La coopération entre la France et le Panama en matière d’enseignement supérieur vient de franchir une nouvelle étape: les deux pays ont récemment décidé d’encourager l’ensemble des étudiants panaméens à réaliser leurs études en France.

 

Cette nouvelle collaboration s’inscrit dans la lignée d’efforts conjoints menés depuis plus de 50 ans. En effet, dès 1967, la République du Panama et la République française signent une Convention de Coopération Culturelle, Technique et Scientifique. En 2009, le Secrétariat National des Sciences et des Technologies-SENACYT et l’Institut de Formation en Ressources Humaines – IFARHU développent des programmes de bourses pour la formation des ressources humaines panaméennes en France.

Cette fois-ci, l’idée est de renforcer la coopération bilatérale en vue de promouvoir la formation du capital humain panaméen, en prenant en compte la qualité de l’enseignement supérieur français. Deux objectifs prioritaires ont ainsi été identifiés:

1. Augmenter, de manière structurée, le flux d’étudiants panaméens sur la base de leur mérite ou de leur excellence académique, en vue de l’obtention d’un grade de master ou de doctorat dans les établissements d’enseignement supérieur relevant du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation de la République française,

 2. Offrir un cadre légal qui permette de renforcer la collaboration mutuelle entre les établissements publics d’enseignement supérieur français et panaméens, l’IFARHU et le SENACYT, et participer à l’amélioration de la qualité académique entre les deux pays.

 

Les bourses cofinancées par les deux Etats sont partielles et varient de 800 à 1000 euros par mois pour les étudiants de Master et de 1200 à 1400 euros par mois pour les étudiants de doctorat. Les candidats panaméens sélectionnés bénéficient du statut de Boursier du Gouvernement français.