Organisé par l’Association Latino-Américaine de Sociologie (ALAS), le XXXème Congrès latino-américain de sociologie s’est tenu à San José, au Costa Rica, du 29 novembre au 4 décembre 2015. Intitulé « Peuples en mouvement : un nouveau dialogue dans les sciences sociales », celui-ci était soutenu par l’Institut français d’Amérique centrale (IFAC).

ALAS est une association qui a pour objectif la promotion, la production et la diffusion des connaissances scientifiques sur l’Amérique latine et les Caraïbes. Dans cette perspective, elle encourage la discussion et les échanges relatifs aux sciences sociales au sein de la communauté scientifique et universitaire, ainsi que la communication entre cette dernière et les acteurs sociaux, politiques, culturels et scientifiques.

Cet événement a réuni de très nombreux participants venant des différents pays de la région, qui ont pu présenter, commenter et débattre des défis actuels des sciences sociales en Amérique latine. Trois experts français sont intervenus dans le cadre de ce congrès :

– Monsieur Pierre Salama, Professeur émérite des universités, latino-américaniste, est intervenu le 30 novembre à l’Antigua Aduana (San José), lors d’un débat intitulé « Dialogue sur la politique sociale en Amérique Latine », avec Monsieur Theotonio Dos Santos.

–   Madame Marie-Laure Geoffray, maitre de conférences à l’Institut des Hautes Études de l’Amérique Latine (IHEAL) – Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle, invitée par l’IFAC, a donné une conférence intitulée « Héritage politique de la révolution cubaine », le 2 décembre, à l’Université du Costa Rica (UCR). Son exposé, basé sur un travail de terrain qui a duré plus de dix ans, s’est décomposé en trois parties. Après avoir proposé une analyse historique et comparative des droits des travailleurs cubains, l’intervenante a développé ce qu’elle a appelé la « capacité de rénovation interne », puis elle a présenté les différentes « alternatives au socialisme autoritaire ». Son intervention a suscité un débat entre les participants, venant de différents pays et notamment de Cuba.

–   Monsieur Adelino Braz, Conseiller de coopération régionale à l’IFAC, a donné une conférence portant sur « Bourdieu et le langage de la protestation sociale », le 2 décembre à l’Antigua Aduana. Après avoir présenté le langage comme un instrument de pouvoir, il a insisté sur l’importance de l’expression critique et de l’engagement des intellectuels dans les mouvements sociaux, avant de revenir sur la légitimité et les conditions d’expression de la protestation sociale. Cet exposé a passionné la salle.

Les différentes interventions françaises ont été très appréciées. Elles ont participé à la richesse des échanges sur les mouvements sociaux en Amérique latine et au succès de ce congrès régional.

Consulter le site internet du congrès.

 

DSC_0001 DSC_0010 DSC_0022 DSC_0048 DSC_0060