L’ambassade de France au Panama et l’Institut Français d’Amérique centrale vous présentent le travail inédit du photographe français Vincent Rosenblatt, du 26 septembre au 06 octobre dans le cadre du circuit photographique Fotoseptiembre 2019.

Intitulée « Fièvre nocturne », cette exposition donne à voir et à entendre le Brésil et ses mille facettes, en mettant à l’honneur les expressions musicales de la jeunesse afro-brésilienne et amazonienne.

Photographe français vivant au Brésil depuis 2002, Vincent Rosenblatt s’intéresse à la scène des Bailes Funk de Rio de Janeiro – source intarissable de résistance et d’énergie vitale face à des décennies de répression gouvernementales. Le Funk carioca lui a fait découvrir le « carnaval secret » des favelas et périphéries : les clowns « frappeurs de balle » (Bate-bola) envahissent la ville, provoquant un mélange de peur et séduction – un mouvement immense mais toujours au bord de l’interdiction par les autorités de la ville. Depuis 2008, il documente en parallèle une autre scène méconnue dans la périphérie de Belém do Pará – la capitale de l’est de l’Amazonie Brésilienne : les « Aparelhagens » de la Tecnobrega : à la découverte d’une avant-garde technologique – une cosmogonie de « machines à son » ultramodernes que personne n’imagine sous ces tropiques.

 

FIÈVRE NOCTURNE
Vincent Rosenblatt, photographies de 2005-2018
Du 26 septembre au 06 octobre 2019 (Du mardi au samedi)
Centre Culturel International, Calle 14, Santa Ana.
Inauguration le jeudi 26 septembre à 19 heures (parking gratuit à disposition)