L’anthropologie du corps sera exposée à travers “San Salvador se re(v)bela”

“San Salvador se re(v)bela”, du photographe et artiste guatémaltèque Daniel Hernández – Salazar, est le titre de l’exposition temporaire qu’accueillera le Musée National d’Anthropologie Dr. David J. Guzmán, du 7 au 23 septembre 2018.

L’exposition présente 44 portraits de personnes entre 18 et 46 ans ainsi qu’une petite exposition de femmes, d’hommes et de couples vivant à San Salvador. Salazar les a invité à poser ouvertement et à être capturés, lors d’un appel lancé en mai 2018 à l’Alliance française de San Salvador, sur deux thèmes: l’un habillé, l’autre nu.

Cette exposition a pour objectif d’interroger le lien entre nu artisique et conception du corps idéal – de là l’invitation à l’aveugle, sans considération de l’apparence physique. Confronter la société patriarcale et conservatrice en utilisant le recours à la nudité comme une forme alternative d’expression, de tolérance, c’est un défi pour les canons méprisant la diversité.

San Salvador se re(v)bela  se joint à Guatemala se re(v)bela, qui a vu le jour en 2015, en réponse à la conjoncture provoquée par les manifestations populaires contre la corruption dans le pays voisin, et Xela se re(v)bela. L’artiste continuera à développer ces projets dans d’autres villes d’Amérique latine et du monde.

Le titre de l’exposition est un jeu de mots entre révéler, du latin revelare, « quitter le voile’, et rebeller, du latin rebellis, « opposer de la résistance ». Ainsi, il souligne la proximité insécable entre l’artiste et ses modèles, attestant du compromis assumé par chaque partie de contribuer au changement social et à la construction d’une société plus ouverte, tolérante, constructive et surtout, libre.

L’exposition, qui compte sur l’appui du Ministère de la Culture du Salvador et du Guatemala, l’Ambassade de France au Salvador, l’Alliance française de San Salvador et l’Institut Français d’Amérique centrale (IFAC), sera inaugurée vendredi 6 septembre 2018, à 7pm, dans la Sala Introductoria du Musée.

L’entrée est gratuite. L’exposition est destinée aux personnes majeures.

Sur Daniel Hernández-Salazar

(Guatemala, 1956) Photographe reconnu par l’Ordre des Arts et des Lettres du Ministère de la Culture en France, son oeuvre a été présentée dans plus de trente expositions individuelles et 50 expositions collectives dans toutes les Amériques ainsi qu’en Europe et au Japon.