COSTA RICA

Cette année, la Francophonie au Costa Rica a pour thème « Le français comme langue de la pensée critique ».

A cette occasion, le siège de l’Alliance française du Costa Rica, situé à barrio Amon (San José), expose une série d’affiches autour de la problématique des fake news. Ce lieu d’apprentissage et d’échanges culturels a également accueillim le 13 mars, la conférence « La construction des fake news », avec les interventions de Denis Rousseau (Agence France Presse), Emma Lizano Tracy (Présidente du Collège des Journalistes) et Adelino Braz (Directeur de l’IFAC).

Cet événement a réuni un public nombreux, curieux et hétérogène, laissant entrouverte la possibilité d’une seconde session.

 

GUATEMALA

L’Ambassade de France au Guatemala a organisé plusieurs événements sur le thème de la désinformaton, en présence de Mathilde Damgé, journaliste au quotidien Le Monde.

Membre de l’équipe les “Decodeurs” (fact checking), Mathilde Damgé a fait partie de l’équipe des journalistes qui ont révélé les “Panama Papers”, sujet qui lui aura valu d’être récompensée d’un prix Pulitzer. Elle s’est diplômée de l’école supérieure de journalisme après avoir obtenu un master en philosophie.

Le 6 mars, devant une salle comble, la journaliste française a donné une conférence intitulée « Désinformation, identification et manipulation des fake news », avant de participer à la table ronde animée par Paula Forteza, députée française, Sylvia Gereda Valenzuela, Lic. Pedro Trujillo, M.A. Silvia Lanuza, Felipe Valenzuela, Maria Luisa Gómez et y Dr. Moises Jeréz.

Le 7 mars, aux côtés d’Enrique Naveda, coordinateur général de Plaza Pública, et collaborateur notamment pour El Faro et New York Times, Mathilde Damgé a animé un forum sur « Les défis des fake news ».