Lancé récemment, le projet de réintroduction du français dans les établissements scolaires publics vient de franchir une étape importante. Après avoir initié le programme avec 15 établissements et 23 professeurs, ce dispositif confirme l’élan prometteur annoncé par ses premiers succès: en 2018, 30 à 40 établissements scolaires publics nicaraguayens intégreront l’enseignement du français dans leur cursus.

La convention de coopération éducative signée le 29 novembre 2017 par Salvador Vañegas, Ministre conseiller en charge de l’éducation, Ramona Rodríguez Pérez, rectrice de l’Université nationale autonome de Managua (UNAN) et l’Ambassadeur de France au Nicaragua est décisive. Elle permettra notamment, dès février 2018, de former un nouveau groupe de professeurs d’établissements scolaires publics et d’ouvrir un concours de recrutement de professeurs de français, organisé par le ministère de l’Education nationale.

Ce programme permet de fédérer l’ensemble des acteurs autour d’un projet éducatif commun et crée en amont de l’université un véritable vivier de futurs étudiants qui vont enrichir la coopération franco-nicaraguayenne. L‘Institut français d’Amérique centrale (IFAC), l’Ambassade de France au Nicaragua ainsi que le lycée français Victor Hugo de Managua ont joué un rôle fondamental dans sa concrétisation.