Madame Isabelle Da Silva, présidente de l’autorité de la concurrence, était en visite officielle au Guatemala du 11 au 15 novembre dans le cadre des activités de l’ambassade de France et du service économique.

La mission de Madame Da Silva, s’est inscrite dans le cadre de l’organisation le 14 novembre, d’un atelier intitulé « Loi de la concurrence. Les bénéfices du libre échange pour l’économie et ses acteurs » organisé par la Commission économique du Congrès de la République du Guatemala, le Ministère de l’Economie du Guatemala conjointement avec différents services de la coopération française (Ambassade de France, service économique, IFAC…) en présence des autorités du Ministère de l’économie, de représentants d’organismes financiers présents dans le pays mais aussi de milieu des entrepreneurs, de chercheurs et d’universitaires (plus d’informations dans le programme de l’événement).

Cet atelier s’inscrivait lui-même dans un contexte propice au niveau des autorités guatémaltèques qui souhaitent voir évoluer la loi relative à la concurrence afin de permettre une compétitivité accrue au niveau national et international mais aussi afin de respecter les engagements du pays pris dans le cadre des accords d’association entre l’Union européenne et l’Amérique centrale.

Madame Da Silva y a donné une conférence sur le thème de « l’importance de la défense d’une loi de la concurrence. Les expériences européennes et françaises » où elle a insisté sur les bénéfices de la concurrence pour la croissance économique d’une telle législation et a encouragé les initiatives qui ont été prises dans ce sens.

Au-delà de sa participation à l’atelier du 14 novembre la présidente de l’autorité de la concurrence a également pu rencontrer différents acteurs de la sphère économique guatémaltèque.

 

Voir l’article du Ministère d’Economie Guatémaltèque sur l’atelier du 14 novembre.